Cuisine

Bienvenue sur mon blog

28
sept 2007
Posté dans Cuisine par ribothenri à 4:51 | Pas de réponses »

minipizzalatapenadedethon.bmp

Difficulté : Facile. 

Pour 6 personnes il faut : 

Ingrédients :
Pour la pâte : 400 g de farine – 20 g de levure – 1 pincée de sucre – 1 c. à café de sel.
Pour la tapenade : 200 g de thon en boîte – 9 tomates cerises – 75 ml d’huile d’olive – 2 gousses d’ail – 2 c. à soupe de câpres hachées grossièrement – 2 c. à soupe de persil haché finement – 1 goutte de Tabasco – 1 c. à soupe de jus de citron – 1 citron – huile – sel, poivre du moulin. 

Préparation : Faites dissoudre la levure dans 1/8 l d’eau tiède avec le sucre et mélangez avec la farine, le sel et l’huile pour obtenir une pâte lisse. Laissez lever à un endroit chaud pendant 1 heure. 

Egouttez le thon et mélangez-le avec l’ail pressé, le persil, les câpres, le sel, le jus de citron et le tabasco. 

Préchauffez votre four th.7/8 (220°C). 

Pétrissez la pâte, formez un rouleau, découpez 18 rondelles et formez des mini pizzas avec un rouleau à pâtisserie, relevez légèrement les bords. Disposez les pizzas sur une plaque beurrée, laissez lever un peu et tartinez-les avec la tapenade au thon. Coupez les tomates en deux et disposez-les sur les pizzas. Enfournez pendant 15 min. 

Coupez le citron en rondelles fines et disposez-le sur les pizzas. 

Vin : Je préconise un vin rouge italien des Pouilles ou de Sicile. 

28
sept 2007

omelettepommesdeterreoignons.bmp

Difficulté : Facile. Pour 6 personne il faut : 

Ingrédients : 12 pommes de terre moyennes – 12 œufs – 3 beaux oignons – 20 cl  d’huile d’olive ou 30 gr de beurre – sel, poivre. Préparation :    Epluchez, lavez et essuyez les pommes de terre. Coupez-les en deux, puis en fines tranches. Dans une grande poêle, faites les revenir dans le beurre fondu dans la poêle.  La vraie tortilla se fait à l’huile d’olive mais je ne savais pas si tout le monde aimait l’huile d’olive. Pelez les oignons et découpez-les fines lamelles, puis rajoutez-les aux pommes de terre qui sont déjà bien revenues. 

 Salez et poivrez, laissez cuire à couvert pendant 45 minutes, en remuant de temps en temps. Les pommes de terre doivent être bien grillées et bien tendres. Dans un grand plat cassez les 12 œufs et battez-les bien en omelette. 

Versez l’omelette sur les pommes de terre et laissez prendre en remuant de temps en temps afin de bien mélanger.  Lorsque que la base est bien dorée, prenez une seconde poêle, posez-la sur la première et retournez le tout, en faisant bien attention de maintenir les deux poêles ensembles. Laissez cuire encore un peu afin de faire dorer le dessous de la tortilla. 

A consommer chaud ou froid en entrée. Vin : Je préconise un vin rouge du Roussillon. 

28
sept 2007
Posté dans Cuisine par ribothenri à 4:42 | Pas de réponses »

bullinade.jpg

Difficulté : Facile. 

Pour 4 à 6 personnes il faut : 

Ingrédients: 1,5 kg de poissons : rascasse, grondin, rouget, merlan, baudroie, congre,  etc… – 1 kg de pommes de terre nouvelles coupées en tranches épaisses – 1 pincée de piment rouge – quelques tours de moulin à poivre – 1/2 cuillère à café de safran – 5 à 6 gousses d’ail hachées – 1 cuillère à soupe de saindoux – 2 cuillères à soupe de farine – 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. 

Préparation : Ecailler et vider les poissons. 

Dans une cocotte, faire fondre le saindoux. Parsemer le fond de persillade et assaisonner avec le sel, le piment, le safran et le poivre. 

Disposer au dessus : 1 couche de pommes de terre, 1 couche de poisson, saupoudrer légèrement de farine et poivrer. 

Alterner ces différentes couches jusqu’à épuisement des ingrédients. 

Mettre de l’eau jusqu’à hauteur de la dernière couche. 

Couvrir et faire partir à feu très vif. Au premier bouillon, ajouter l’huile. L’ébullition doit se poursuivre vivement pendant 12 à 15 minutes. 

Servir tout chaud dans des assiettes creuses. 

Vin : Je préconise un vin blanc moelleux bien frappé. 

 

28
sept 2007
Posté dans Cuisine par ribothenri à 4:39 | 3 réponses »

paellacatalane.bmp

Difficulté : Moyen. 

Pour 10 personnes il faut: 

Ingrédients : 20 belles crevettes à éplucher – 300 g de blanc de seiche  - 1 kg 1/2 de poulet en morceaux – 1/2 kg de lapin – 1/2 kg de filet de porc – 1/2 kg de belles moules – 10 belles langoustines – 1 grande boite de petits pois – 400 g de riz blanc – quelques tomates fraîches – 3 poivrons – 3 oignons – 5 éclats d’ail (plus si vous aimez) – du persil – du poivre de Cayenne – du safran – du bouillon de volaille. Vous pouvez y mettre du mouton, du veau, la viande que vous avez sous la main.
Préparation : Faites rissoler, dans une bonne huile d’olive en quantité suffisante, la viande dans une grande poêle prévue à cet effet. Faites le petit à petit pour garder l’huile suffisamment chaude. Réservez et égouttez la viande pendant que vous faire rissoler les oignons émincés.
Lorsque les oignons commencent à être translucide, ajoutez le riz et faites-le cuire ainsi quelques instants tout en mélangeant bien pour décoller tous les sucs. Lorsque le riz se décolle bien de la poêle, ajoutez les tomates pelées, épépinées et concassées, les poivrons nettoyés et en julienne, ainsi que les éclats d’ail.
Remettez les morceaux de viande et mouillez de bouillon (2 1/2 le volume du riz). Salez. Poivrez. Mettez le Cayenne (si vous aimez épicer) et le safran.
Diminuez le feu pour que la cuisson se fasse à petits bouillons durant une vingtaine de minutes.
Dix minutes avant la fin, ajoutez des petits pois si vous aimez mais principalement les langoustines, les crevettes et les moules (soigneusement nettoyées pour qu’elles ne rejettent aucun sable) pour qu’elles donnent leur saveur au riz. 

Remuer pour bien mélanger, ajouter un peu de bouillon pour couvrir les crustacés. Réduire le feu pour que cela mijote lentement. Avec la cueillere vérifier que cela ne colle pas, sans remuer.
Ajoutez un peu de bouillon chaud si nécessaire. 

Vin : Je préconise un vin rosé des coteaux du Roussillon bien frais. 

13
juin 2007
Posté dans Cuisine par ribothenri à 5:56 | Pas de réponses »

Un grand rabbin monte au paradis et bon, on s’occupe des formalités et tout parce que c’est une personne importante, quoi… Et puis, il doit aller dans sa nouvelle demeure. Alors, au bureau d’attribution des maison, on lui montre sa future maison, une simple F2, avec une place de parking, pas génial, quoi… Alors le rabbin s’étonne, et regarde autour de lui, et aperçoit une maison fantastique, sur 3 étages, avec jardin, piscine et tennis.
Alors le rabbin se met en colère, et demande « c’est à qui cette maison? ». Alors on lui répond :
- C’est à Schmoulik Cohen.
- Quoi, Schmoulik Cohen, le chauffeur de bus ?
- Ouais, c’est lui
- Non mais, vous avez pas honte, moi un grand rabbin j’ai seulement un F2 et lui il a une superbe maison ?
- Oui, mais toi, en bas, quand tu faisais la prière à la synagogue, tout le monde dormait. Lui, quand il conduisait, tout le monde faisait sa prière…

**************************************************

Un type se perd dans la forêt. Heureusement il se fait héberger par un paysan qui lui offre le gîte et le couvert Le lendemain, le type qui voudrait remercier le paysan, constate qu’il n’a pas un rond en poche, mais comme il est ventriloque, il décide de lui faire un petit tour en guise de remerciements. Le type va vers une poule et lui dit : – Salut Madame la poule ! Comment ça va ? La Poule: -Bonjour Monsieur, ça va bien, il y a juste le paysan qui me pique mes oeufs, mais autrement ça va… Le paysan, estomaqué : -Dedieu!!! vous faites parler les poules ? Le type : -Oh, pas rien que les poules, regardez : Il va vers la vache – Salut la Vache, comment ça va ? La Vache :- Bonjour Monsieur, ça va, il y a juste le paysan qui me tire mon lait tout les matins, mais sinon ça va… Le Paysan : -CrévinDieu !!! les vaches aussi ? Le type : -Oh tous les animaux, regardez celle-ci : Il va vers la chèvre et fait : -Bonjour Madame la chèvre ! Alors le paysan tout affolé dit au type : L’écoutez pas ! C’est une menteuse !!! .

***********************************************************************************

Eugène, un vieux paysan du Berry est enrhumé et décide d’aller voir son médecin. Il arrive en ville, monte les étages difficilement et s’installe dans la salle d’attente. – Personne suivante, dit le médecin. – Voilà, voilà, dit Eugène. – Entrez, dit le médecin et déshabillez-vous. Eugène se déshabille et le médecin constate qu’Eugène ne porte pas de slip. – Comment vous ne portez pas de slip?, dit le médecin – Mais c’est indispensable, en effet un slip c’est propre et c’est chaud. – Ah non, fait Eugène, j’ai 60 ans et je n’en ai jamais porté. Le médecin l’examine et constate juste un gros rhume. Il lui prescrit un sirop pour la toux et des pastilles pour la gorge, et il lui dit également d’aller acheter des slips. « Et n’oubliez pas: Un slip, c’est chaud et c’est propre. » Eugène va acheter ses médicaments et ses slips et rentre chez lui. Le lendemain, il met son slip et va au champ. Il monte sur son tracteur et laboure son champ. Une heure plus tard, il lui prend une envie pressante. Il descend de son tracteur, baisse son pantalon et oublie qu’il a un slip. Il fait son gros besoin. Il renfile son pantalon et se retourne. – Oh, il avait raison le docteur, un slip c’est propre. Eugène remonte sur son tracteur et s’assoit. – Oh, il avait raison le docteur, un slip c’est chaud.

****************************************************************

C’est dans le Périgord noir. Un pauvre paysan crève la faim avec toute sa famille, mais il a un trésor! Et ce trésor, c’est son cochon. D’après lui, ce cochon est ‘le cochon le plus intelligent du monde’… Un beau jour, un journaliste du quotidien local vient à apprendre qu’un cochon plus intelligent que la moyenne vit dans une ferme du voisinage. Le journaliste prend sa voiture et va se rendre compte sur place de lui même. Lorsqu’il arrive dans la ferme, il voit les bâtiments en ruine, et se demande comment à notre époque on peut encore vivre comme ça… Puis le paysan sort de la baraque. Alors le journaliste lui demande: – Bonjour! Je suis journaliste au ‘Périgourdin On-line’ et j’ai appris que vous possédiez un cochon extraordinaire. Le pauvre paysan lui répond « c’est vrai ». Puis il siffle un coup entre ses dents, et un cochon qui n’a plus que trois pattes sort de l’étable. « C’est lui » dit le paysan. Le journaliste voit le cochon et demande: – Et qu’est-ce qui vous fait dire qu’il est le cochon le plus intelligent du monde? Le paysan répond: – L’hiver dernier, j’étais dehors en train de réparer des clôtures et ma femme était en ville pour vendre du fromage. Notre petit bébé était à l’étage dans la maison en train de dormir dans son berceau…. lorsqu’un incendie a enflammé la maison (ma femme avait laissé son fer à repasser sur le linge). A ce moment là, le cochon a couru dans la maison, monté l’escalier, il a attrapé le bébé en prenant son bras dans sa mâchoire sans lui faire mal, puis il est redescendu et a déposé le bébé sur le sol à l’abri des flammes. Ensuite il est parti me chercher dans le pré et j’ai pu éteindre l’incendie avant qu’il n’y ait trop de dégâts. -Wow, dit le journaliste, c’est incroyable. -Et ce n’est pas tout! Un jour que je travaillais la terre dans le champ d’à côté, la herse était bourrée avec de la terre et de l’herbe. Alors je met le tracteur au point mort, je descend et je commence à nettoyer sous la herse. Mais la vitesse s’est enclenchée toute seule et je me suis trouvé renversé par la herse et entraîné par l’attelage. J’ai cru que j’étais un homme mort… mais le cochon avait du sentir qu’il se passait quelque chose: Il est allé chercher une corde, a rattrapé le tracteur et la herse, m’a laissé un bout de corde, et a tiré de toutes ses forces à l’autre bout. C’est grâce à lui si je suis encore là aujourd’hui. -C’est vraiment extraordinaire, lui répond le journaliste. Mais dites-moi, comment se fait-il qu’il n’ait plus que trois pattes? -Ben, quand on a un cochon aussi bon et intelligent, on ne peut pas le manger tout d’un coup

13
juin 2007
Posté dans Cuisine par ribothenri à 5:55 | 1 réponse »

C’est un cure qui invite un autre cure chez lui (eh oui, même les cures s’invitent). L’invite se rend donc chez l’invitant et constate que la bonne de ce dernier n’a de loin pas atteint l’age canonique puisqu’il s’agit d’une jolie jeune demoiselle d’une vingtaine d’année. La soirée se déroule sans problème et finalement les cures se séparent contents et… un peu éméchés. Le lendemain, la bonne arrive paniquée vers le cure et lui dit: « La louche a disparu, je ne peux pas servir la soupe !  » Et le cure lui répond:  » C’est probablement mon ami d’hier soir qui m’a fait une blague. Je vais lui écrire. » Et il lui envoie la lettre suivante: Cher ami, je ne dis pas que vous m’avez chipe ma louche, je ne dis pas non plus que vous aviez l’intention de le faire, mais si vous la trouvez chez vous, je vous prie de me la rendre Et quelques jours plus tard, il reçoit cette lettre en retour: Cher ami, je ne dis pas que vous couchez avec votre bonne, je ne dis non plus que vous avez l’intention de le faire, mais si vous aviez dormi dans votre lit, vous auriez retrouve la louche !

Quelle est la différence entre un cure et un ferrailleur ? Le ferrailleur a du fer a ne savoir qu’en foutre, alors que le cure a du foutre a ne savoir qu’en faire.

****************************************************************

Dans un petit village tous les habitant se sont mis d’accord avec le curé de l’église pour parler de « tomber » dans les confessions de femmes quand il s’agit de fautes graves. Un jour l’ancien curé part et un jeune nouveau arrive. mais ne connaissant pas le code de sa population. Le Dimanche, pendant qu’il se promenait avec le maire du village et quelques notables, il dit: Monsieur le maire, réparer vos routes car les femmes tombes beaucoup ces jours-ci, tous éclatèrent de rire! il se fâcha un peu et dit: ne riez pas Monsieur le Maire, car même votre femme elle est tombé trois fois cette semaine.

****************************************************************

Lors d’un terrible combat contre un lion enragé, Tarzan perd un oeil, un bras et son pénis. Les animaux de la jungle le soignent et le ramènent à la vie. Ils lui greffent un oeil de faucon, un bras de gorille et pour la bitte ils prennent la trompe d’un bébé éléphant. Après une semaine de convalescence il rentre chez lui et retrouve Cheetah. « Et tes greffons, qu’en penses-tu? » lui demande-t-elle « Oeil bon Tarzan voir loin et net…bras bon…long et fort…mais Tarzan pas très satisfait nouvelle queue…toute la journée cueillir herbe et la bourrer dans cul Tarzan.

**************************************************************** Un éléphant croise un homme sur une plage nudiste. Après l´avoir détaillé des pieds à la tête, il s´écrie: – Et c´est avec CA que tu veux manger!!!!

****************************************************************

A quoi reconnaît-on un homme qui a la maladie de la vache folle? Quand il commence à chasser les mouches avec sa queue.

****************************************************************

3 femmes au bureau le lundi matin. La première dit : ce week-end j’ai fais l’amour avec un noir. Il m’a attachée les poignets et les chevilles aux barreau du lit, il en a une grande comme ça : j’ai pris un pied pas possible. La deuxième : ce week-end j’ai fais l’amour avec un chinois. Il m’a attachée les poignets et les chevilles aux barreau du lit, il en a une petite comme ça : je me suis emmerdée comme jamais. La troisième : ce week-end j’ai fais l’amour avec un arabe. Il m’a attaché les poignets et les chevilles aux barreau du lit, il en a une normale : et il m’a tout nique … la télé, le magnétoscope etc…

29
mai 2007
Posté dans Cuisine par ribothenri à 8:52 | Pas de réponses »

Un gars se réveille en pleine nuit à 3 heures du mat. C’est une alarme de voiture qui vient de se déclencher dans la rue.
Le gars va voir à la fenêtre dans le noir et aperçoit un gars qui essaie d’entrer dans la BMW du voisin. Aussitôt, le gars descend dans son garage, empoigne un démonte-pneu et sort dans la rue à toute vitesse. Il parvient derrière le voleur, l’attrape par l’épaule et le tire en arrière…
Le voleur sur le coup de la surprise lui dit :
- Pitié, n n n n on, ne me frappez pas !
Alors le gars le pousse de côté et balance un grand coup de démonte-pneu dans la vitre de la voiture en disant :
- Voilà, ça devrait vous simplifier le travail. Tirez-vous vite fait maintenant ! C’est la troisième fois cette semaine que cette alarme de voiture me réveille !

****************************************************************

J’étais sur l’autoroute quand je décidai de m’arrêter dans une halte routière pour aller aux toilettes.
La première toilette était prise, j’entre donc dans la deuxième. A peine suis-je assis que j’entends une voix qui vient de l’autre toilette :
- Salut, comment ça va ?
Je suis pas trop du genre à fraterniser dans les toilettes des haltes routières. Je sais pas trop ce qui m’a pris, mais enfin, je réponds, un peu embarrassé:
- Euh… ça va…
Et l’autre qui poursuit :
- Et qu’est-ce que tu fais de beau ?
Tu parles d’une question ! Je commençais à trouver ça un peu bizarre,
Mais je lui dis:
- Ben, chuis comme toi… Je fais caca…
Et là, j’entends le gars dire, tout énervé :
- Écoute, je te rappelle plus tard, y’a un couillon à côté qui répond à Toutes mes questions !!!

****************************************************************

En traversant un village enneigé, une Rolls Royce dérape, heure un mur et se trouve sérieusement endommagée. Le conducteur sort furieux :
- Zut ! Un mois de salaire envolé !
En attendant les secours, il assiste à l’accident identique d’une Porsche dont le conducteur, en sortant du véhicule, s’exclame :
- Flûte ! Deux mois de salaire envolés !
Soudain, les deux accidentés voient arriver une 2 CV qui, n’arrivant pas à freiner, heurte la Rolls et s’écrase sur la Porsche. Le conducteur en sort hébété et gémit :
- Deux ans de salaire envolés !
Les deux autres se regardent et commentent :
- Il faut vraiment être fou pour acheter une voiture aussi chère !

22
avr 2007
Posté dans Cuisine par ribothenri à 10:08 | 2 réponses »

civetdelivre2.jpg

Pour 6 personnes, il faut: 
CIVET DE LIEVRE A LA FACON DE MA MERE dans Cuisine x
Ingrédients: 1 lièvre de 3 kg dépouillé, vidé, le sang et le foie du lièvre, 250 g de poitrine de porc salée, 250 g de petits oignons, 90 g de beurre, 3 cuil. à soupe d’huile, 4 cuil. à soupe de cognac, 3 verres de vin rouge, 3 cuil. à soupe de farine, 2 cuil. à soupe de gelée de groseilles, 1 bouquet garni, sel, poivre, épices
Pour la marinade : 1,5 litre de vin rouge, 2 verres de vinaigre de vin, 1 verre d’huile, 3 carottes, 2 oignons, 4 échalotes, 2 gousses d’ail, bouquet garni, clous de girofle, sel, 6 grains de poivre
Garniture : 12 triangles de pain de mie
x dans Cuisine
       Préparation:
x
x Découper le lièvre. Saler et poivrer. Garder le sang au frais dans un peu de vin rouge.

Préparer la marinade : Éplucher les légumes, couper les carottes en rondelles, émincer les oignons et les échalotes et hacher l’ail. Dans une grande terrine, placer la moitié des légumes et des arômates, puis les morceaux de lièvre et le reste des légumes et des arômates. Arroser le tout avec du vin, le vinaigre et l’huile. Laisser mariner au frais pendant 24h, en retournant la viande plusieurs fois. Le lendemain, retirer les morceaux de lièvre de la marinade, égoutter et éponger avec du papier absorbant. Réserver le foie du lièvre.

Dans une cocotte, faire revenir le lard coupé en dés dans un peu d’huile, puis le retirer ; Faire revenir les petits oignons puis les retirer aussi. À leur place, mettre dans la cocotte les morceaux de lièvre et les faire rissoler pour qu’ils dorent de tous les côtés. Flamber au cognac.. Singer et remuer pour bien incorporer la farine. Mouiller à hauteur avec le vin rouge et une partie de la marinade passée au chinois.

Ajouter le bouquet garni, les lardons et les oignons. Rectifier l’assaisonnement. Cuire à couvert et laisser mijoter doucement pendant 2 heures à 2 h 30 à partir de l’ébullition.

Hacher le foie du lièvre et le mélanger au sang de l’animal. Ajouter petit à petit à cette purée liquide, 3 cuillerées à soupe de sauce de civet, puis la gelée de groseilles. Verser ce mélange dans la cocotte, remuer et laisser cuire encore 5 à 10 minutes à découvert.

Au moment de servir, retirer le bouquet garni et dresser dans le plat de service. Servir accompagné de croûtons de pain dorés au beurre.

Vin: Servir avec un bon rouge du sud-ouest

8
avr 2007

pouletauvin.jpg

 Pour 6 personnes il faut:

Ingrédients: un gros poulet fermier de 2 kg env. – 1,5 kg de cèpes – 500gr de carottes nouvelles – 3 branches de céleri – 3 oignons – 1 l de vin rouge 11 à 12 ° – 1 c. à soupe de farine – 2 c. à soupe de fond de volaille en poudre – 6 échalottes – 3 gousses d’ail – 1 branche de thym – 100 gr de beurre – 4 c.à soupe d’huil d’olive – sel et poivre. 

Préparation :
La veille, versez le vin dans un plat, salez et poivrez. Ajoutez-y les morceaux de poulet. Laissez mariner au frais 12 heures.
Le lendemain, pelez et hachez les échalotes. Détaillez la poitrine en lardons. Délayez le fond de volaille dans 30 cl d’eau bouillante.
Faites chauffer l’huile dans une cocotte. Saisissez les morceaux égouttés (réservez la marinade), les lardons, les échalotes .Remuez et laissez cuire 5 min. Ajoutez la farine et laissez-la colorer. Arrosez de marinade. Laissez réduire15 min. Versez le fond de volaille et laissez mijoter 1 heure.
Pendant ce temps, lavez les champignons sous un filet d’eau froide. Coupez-les en 2. Lavez et hachez le thym.
Lavez et coupez le céleri en tronçons. Epluchez les carottes. Incorporez ces légumes au poulet. Hachez l’ail.
20 min avant la fin de la cuisson de la viande, faites fondre le beurre dans une poêle à feu vif et saisissez-y les cèpes avec l’ail, remuez souvent. Au bout de 10 min, ajoutez-les à la fricassée. Salez, poivrez. Laissez cuire encore 10 min. Servez bien chaud.

Astuces:
Vous pouvez servir un mélange de champignons composé de 400 g de cèpes, 400 g de pleurotes et 400 g de girolles.Cuisez en premier les cèpes, puis 3 min après, les girolles et 3 min après, les pleurotes.

Le bon accord : un côte de blaye (rouge, Bordelais

5
avr 2007

ragoutdagneau.jpg

Pour 6 personnes il faut:

Ingrédients: Un collier et une épaule d’agneau – 4 navet moyens – 1 kg de pommes de terre – un oignon – 4 gousses d’ail – 4 tomates – 4 carottes moyennes – 4 cueillerées à soupe d’huile d’olive – cumin – sel et poivre.

Préparation: Pelez les pommes de terre, les navets et carottes, lavez-les et mettez au frais. Coupez en tranches l’épaule etle collier dagneau, si cela n’a pas été fait par votre boucher. Dans une grande cocotte mettez l’huile d’olive, faites bien chauffer l’huile et faites revenir votre viande. Retirer le gras suparflus et retirez la viande de la cocotte.

Mettez l’oignon et l’ail que vous aurez préalablement pelé et émincé à blondir. Pendant ce tmps pelez les tomates et coupez-les en morceaux que vous allez mettre dans la cocotte aussitôt que l’oignon seont blondis. Aprés rajoutez du cumin, sel et poivre, couvrir d’eau et bien remuer. Rajoutez les carootes et les navets que vous préalablement pelés et coupés en morceaux. Dès l’ébulition laissez cuire 1 h 30 à 2 h à feu trés doux, puis mettre les pommes de terre  que vous aurez également coupées en morceaux 30 minutes avant la fin de la cuisson. Vous pouvez garnir les assiettes individuellement ou bien mettre un gros saladier sur la table ou chacun pourra se servir, c’est vous qui voyez.

Vin: un Minervois, un Corbière ou un Cahors (rouge)

12345...7

Le fournil de la planchette... |
VIGNOBLES MAYARD - CHATEAUN... |
RECETTES DUKAN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cookette
| Mes Créations
| alice aux pays des saveurs